Interview avec JiNSEi – « […] Dans la forme et dans ce dont je parle, c’est assez coloré, j’essaie de varier les ambiances. »

Clément, ou plutôt Jinsei est un jeune rappeur de Blois qui voit son expérience et sa notoriété grandir peu à peu depuis maintenant plusieurs années. Jinsei a ainsi répondu pour Hytrape à quelques questions qui vous permettrons de mieux connaitre ce rappeur et son univers.

Tout d’abord, pourquoi « Jinsei » ?
« J’ai choisi ça parce qu’en japonais littéral ça veut dire « Vie » et comme je m’inspire de ma vie et de la vie qui m’entourent j’ai trouvé ça cool. En plus ça sonnait pas mal et je suis grave passionné par la culture nippone donc je suis resté là-dessus. »

Si tu devais te présenter toi et ton rap en quelques mots ?
« Je dirais symbolique, poétique dans mon écriture. Après dans la forme et dans ce dont je parle, c’est assez coloré, j’essaie de varier les ambiances. »

Ça fait combien de temps que tu rappes ?
« J’ai commencé à écrire vite fait des textes quand j’avais une dizaine d’années mais le rap est venu à mes 14 ans, après j’ai plus arrêté. Sinon j’avais déjà commencé la musique depuis mes 9 ans. »

Qu’est-ce qui t’as donné envie de rapper et d’écrire tes propres lyrics ?
« J’ai fait et je fais toujours ça pour me faire du bien avant tout, ça me permet d’extérioriser pas mal de choses. Donc je pense que ça a été un besoin de dire des trucs, peu importe lesquels. Et quand j’ai vu des gars de mon âge que je connaissais un peu s’y mettre, je me suis dit que c’était à la portée de tous ! »

Qu’est-ce qui t’inspires quand tu écris ?
« Absolument tout, à la fois mon quotidien, mon présent, mes souvenirs, mon imaginaire. J’observe beaucoup, mes proches, les gens, donc ça donne pas mal d’idées. Et puis beaucoup mes réflexions, parce qu’à nos âges je pense qu’on se pose beaucoup de questions, en parler ça fait du bien aussi. »

Quels artistes t’ont le plus influencés dans ton parcours ?
« Je n’ai pas l’impression qu’il y en a en particulier, c’est plus un mélange de tout ce que j’écoute. Y a des façons de faire et de raconter très intéressantes dans plein de genres donc je ne me concentre pas sur des artistes en particulier. »

Quels sont tes musiques/chanteurs du moment ?
« En ce moment je suis à fond sur Anderson Paak. qui est juste un génie à mes yeux, il y a Isaiah Rashad qui me choque beaucoup aussi et Mick Jenckins pour son côté expérimental.
Sinon le dernier album de Kid Cudi qui est un chef d’œuvre je trouve.
En France j’ai bloqué sur Josman qui est très très chaud. Tout ce qui vient de suisse avec Di-Meh et Makala qui rapportent de la fraîcheur de fou. Et il y a aussi Népal et Sopico de la 75e Session qui m’ont retourné avec leurs projets. Et pour finir Sheldon parce qu’il a un délire incroyable, super profond à sa manière. »

Est-ce que l’art t’intéresse ? Si oui, t’as des petits artistes ou des œuvres que tu aimes en particulier ?
« L’art dans le sens large du terme m’intéresse forcément puisqu’en faisant de la musique, j’en fais partie. Donc ouais je m’inspire de plein de choses, beaucoup de musiques, pas mal d’art visuel, de photo, cinéma, peinture, dessin.
Sur insta il y a Steve McCurry, Liam Wong en photographe, sinon tout ce qui vient du studio Ghibli pour le dessin et l’animation, Romain Gavras pour les clips, la liste est longue… »

Est-que l’art peut t’inspirer dans ta musique ?
« Ouais bah tout ce que j’ai cité avant ça m’inspire de fou, surtout à notre époque où on a accès à plein d’images. Je passe beaucoup de temps à regarder des images sur insta, tumblr ou même dans des expos. Tout ce qui touche à l’art m’inspire en soi. Ça peut me donner une idée de phase, d’ambiance, de couleur, donc je reste très ouvert à tout ça ! »

Est-ce que tu penses que la mode/le style vestimentaire joue un rôle important pour un musicien/rappeur ?
« Carrément ! A notre époque l’identité visuelle est super importante (en bien ou en mal) et j’«essaie de bosser là-dessus de mon côté, d’arriver à créer le truc qui fait mouche sans tomber dans un rôle qui n’est pas le mien. »

Quels sont tes projets futurs vis-à-vis de la musique ?
« En premier lieu, perfectionner mon style, arriver à une identité comme je t’en parlais avant, que ce soit musicalement, visuellement. Je prépare pas mal de morceaux qui sortiront petit à petit dans l’année sur lesquels j’ai travaillé ça.
Après ce sera de monter une entreprise en groupe, se concentrer sur nos projets communs. Là je bosse avec d’autres rappeurs et beatmakers, notamment Mohbel avec qui je fais quasiment tous mes sons maintenant, un pote colombien, DFVZ, qui ramène un délire de fou en espagnol et deux autres potes qui viennent d’Abidjan, Le Double et GEY, rappeur et beatmaker.
Tout ça donnera lieu à des sons, des clips et probablement des projets dans le courant de l’année 2017. »

Est-ce que tu as une petite anecdote ?
« J’ai fait ma première apparition devant un gros public (700 personnes) au carnaval de mon lycée, déguisé en indien pour poser un 16 et me casser, et ça a pas mal plu donc très bon délire. »

Un petit mot pour finir ?
« Bah j’invite les gens à rentrer dans notre univers, on prépare du très lourd pour la suite donc suivez nous de près ! »

Pour suivre les actualités de Jinsei c’est ici que ça se passe :

Facebook : Jinsei

Twitter : @JinseiMusic

Instagram : @j.inkun

Soundcloud : JiNSEi

Youtube : JiNSEi


Nicolas Écrit par :

Les commentaires sont fermés.